Sur un air de charleston. Jazz, blackface et surréalisme