Actualité de la recherche historique, Christophe Charle.